Reiki Détente David SEITZ

Mon histoire personnelle et le Reiki

 

Depuis quelques années, après un burn-out et une reconversion professionnelle réussie, je souhaitais à présent m’occuper de Moi.

Je cherchais, deci delà, sans grandes convictions, sur le net des méthodes pour me détendre au quotidien pour canaliser, entre autre, mon hypersensibilité… Et entre plusieurs « disciplines » je me posais la question, à savoir si je devais commencer à faire du Reiki, pourquoi pas ?

 

Été 2020, je profite de quelques jours de vacances pour me mettre « au vert ». Au planning, repos et randonnées pour découvrir les Pyrénées-Orientales.

Un matin, départ pour un lac en Ariège, le Quérigut, mes sens sont en éveil. Outre la faune et la flore, ces lieux de quiétude laissent vagabonder mon esprit. Une attention particulière est donnée à chaque CM2.

Google m’accompagne pour découvrir les noms des fleurs, des plantes carnivores… À l’approche d’un filet d’eau bordé par une grosse roche et de la mousse, mon regard se fixe sur : un bout de verre aux reflets bleutés.

À ce moment-là, je me suis dit que j’allais le jeter dans une poubelle une fois ma redescente effectuée.

Mais quelque chose m’interpelle, je trouve ce bout de verre aux reflets bleutés original, à tel point que je le prends en photo avec Google Lens. Et là, ce dernier m’annonce que mon bout de verre est en réalité une Labradorite, à l’époque ne connaissant rien à la lithothérapie, Labradorite ne me dit rien.

Le soir venu, en rentrant au camping, je raconte mon escapade près de ce lac à une amie, Nathalie.

Je ne manque pas de lui parler de cette Labradorite, elle l’a saisi dans ses mains et me confirme que c’est une Labradorite et m’explique que quelqu’un à de la perdre en se promenant.

Là, je la vois saisir son portable et faire des recherches…

Et surprise, elle m’explique que :

  • Le seul endroit en France où il y en à, c’est là, où je me suis promené en Ariège !
  • C’est la pierre des guérisseurs, mais également une pierre de protection.

Je me suis dit en mon for intérieur que si ça ce n’était pas un signe, ça y ressemblait !

 

De retour de mes vacances, j’ai cherché un formateur Reiki, je l’ai trouvé, il a accepté de me former !

J’ai fait mes formations Reiki n1, n2 et n3 avec un prof extra.

 

Heureux et quelques peux troubler, au début, par les ressentis… Je continue mes formations et à apprendre d’autres parcours énergétiques juste pour savoir.

———————–

Aujourd’hui, je suis convaincu que j’ai toujours été pour des raisons que  » je n’explique pas  » sensible aux énergies… quelles qu’elles soient.

À présent, j’ai les clefs pour les comprendre, les décrypter.

Au passage, cela m’a aussi permis de me recentrer, calmer et de pouvoir penser à moi et de mieux penser aux autres.

D’apercevoir le monde sous un nouveau jour. Appréhender les gens avec un regard et une lumière différente, de ressentir librement ce qui m’entoure… Et de « réapprendre  » ce que nous avons probablement enfoui au plus profond de notre être… au risque d’être dénaturé.

Merci à Philippe mon prof, à Frédéric pour sa patience, à mes amis qui m’ont conforté dans ma démarche et ont été mes  » cobayes » des débuts

 

#Labradorite #HistoirePersonnellle #Lithothérapie #Energie #Reiki #Ariége

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :